Breaking News

Salaire et niveau de bonheur : Est-ce vraiment corrélé ?

argent salaire recherche emploi

Deux grands sites d’emploi ont publié les résultats d’enquêtes de satisfaction des travailleurs en Belgique. Ces deux médias ont posé des questions sur les salaires, les primes et les congés, et ont étudié le lien entre le bonheur en entreprise et des facteurs tels que l’âge, le statut, la fonction, le secteur et la taille de l’entreprise. Dans l’ensemble, les résultats des deux enquêtes tendent à confirmer certains dires et hypothèse : environ la moitié des travailleurs belges estiment que leur charge de travail justifie un salaire plus élevé.

L’étude

L’enquête de Jobat, a interrogé environ 33.000 salariés belges, et l’enquête Vacature,  a réuni environ 45.000 participants.

Échelles salariales

Les résultats des deux enquêtes sont très similaires. Le salaire mensuel brut moyen en 2012 était de 3 133 € selon Vacature et de 3 180 € selon Jobat. La moitié des personnes interrogées gagnent 2 800 € ou moins. Environ 80 % des employés reçoivent une prime du 13e mois, tandis qu’environ 1 % reçoivent également une prime du 14e mois. En moyenne, les travailleurs ont 28 vacances par an.

Les grandes institutions, le secteur chimique, le secteur pharmaceutique et le service public sont ceux qui ont, en moyenne, les salaires les plus élevés. Les plus faibles se situent dans les secteurs du commerce de détail et de la restauration. Les grandes entreprises paient généralement des salaires plus élevés que les petites entreprises. La région bruxelloise ayant une part relativement élevée des secteurs les mieux payés et des grandes entreprises, les salaires moyens sont plus élevés à Bruxelles. Ils s’élèvent à 3.579 €, par rapport à la région flamande où la moyenne est de 3.065 € et à la région Wallonne où elle est de 2.840 €.

Un salarié reçoit, en moyenne, quatre suppléments à son salaire brut (pas de compléments de revenus, mais de vraies primes). Des tickets restaurants ont été remis à 64 % des employés qui ont bénéficié d’avantages supplémentaires. Viennent ensuite l’assurance-maladie (55 %) et l’assurance collective (46 %) comme avantages les plus courants. L’utilisation de primes supplémentaires ou de salaires variables a été limitée – 74% des employés reçoivent une rémunération fixe.

Augmentations salariales

Par rapport à 2010, l’augmentation moyenne des salaires a été limitée. Pour la plupart des employés (63 %), toute augmentation de salaire se limitait à l’augmentation nationale automatique indexée. Environ 24 % des répondants dont le salaire avait augmenté ont déclaré que l’augmentation était liée à une promotion.

En 2012, le salaire de départ moyen était de 2.179 €. L’enquête a révélé qu’au cours d’une carrière typique, le salaire augmente en moyenne de 75 %. L’augmentation la plus importante a été observée après dix ans de travail, le salaire pouvant avoir augmenté jusqu’à 15 %.

Seulement 37 % des employés qui avaient récemment commencé un emploi étaient insatisfaits de leur salaire. Au bout d’un an, cette proportion avait déjà atteint 50 %. Après cette première année, les niveaux d’insatisfaction variaient très peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *